Le vin du mois de Juin 2016

Aujourd’hui je vous parle d’un vin, et non uniquement d’un accord met & vin ! L’idée est de poster un article par mois dédié à un vin que j’aurais dégusté et particulièrement apprécié au cours du mois. Je ne prétends pas être œnologue ou sommelière, loin de là, je désire simplement partager mes expériences et vous aider à faire votre choix lors de vos prochains achats 🙂

Ce mois-ci je vous présente le Château de Chamilly – Mercurey Clos La Perriere – Monopole – Millésime 2013.

Chateau de Chamilly - Mercurey

Il s’agit d’un Grand Vin de Bourgogne (un vin rouge) AOP Mercurey. Ce Pinot Noir est à 13% vol. d’alcool et est issu d’une culture conventionnelle.

Lors de toute dégustation, la première chose à faire est de regarder !

A l’œil, on peut observer une belle couleur rouge rubis aux reflets violacés, il peut encore être gardé plusieurs années (les reflets roses appellent la jeunesse du vin contrairement à des reflets orangés). Ensuite, penchez votre verre, des traces « grasses » glissent le long du verre, ce sont les « jambes » ou « larmes », ici elles sont nombreuses et plutôt fines, ce qui traduit la teneur en alcool. Le vin est également brillant, on dira qu’il a une « belle vivacité », le vin est « vivant », il peut encore être consommé.

En somme, ce vin donne envie et c’est suffisant pour passer à la seconde étape : le nez !

Prenez votre verre sans le remuer et sentez… c’est le premier nez. Il est plutôt riche en fruits rouges. Remuer délicatement votre verre, re-sentez… c’est le second nez, si votre vin est suffisamment carafé il ne devrait pas être particulièrement différent du premier nez. Mais cette fois-ci, on creuse.

A savoir que tout le monde ne perçoit pas les mêmes notes, de la même manière ; ce que je sens peux donc être relativement différent de ce que vous sentez.

J’ai donc relevé des notes d’anis, de poivre, de cerises griottes bien présentes et si je me concentre vraiment, de rose.

Un vin donc floral, épicé et fruité, très prometteur !

Et vient, la dernière (et meilleure ?) étape : la dégustation.

Ce Bourgogne est long en bouche (je compte au moins 7 caudalies (une caudalie = une seconde)), fruité, avec une forte présence de fruits rouges mûrs mais non confiturés et de bonbon acidulé. C’est un vin plutôt doux en bouche (doux mais pas au sens de sucré car il est sec). Il est peu tannique, rond et charnu (impression de croquer dans les fruits). Avec une certaine minéralité, légèrement boisé, on ressent les notes florales et épicées perçues au nez, ainsi qu’une pointe de fraîcheur.

Garde : 2024

Apogée : 2018 donc environ 30 minutes de carafage si vous souhaitez le déguster avant cette date.

Température de dégustation : 16 à 18°C

Accord met & vin : Tartines de guacamole et sardines (pour le côté fruité et iodé) ou des fromages à pâte dure comme le comté !

Pour plus d’infos :  http://www.chateaudechamilly.com/

En espérant que cet article n’aura pas été trop technique, je vous souhaite une belle dégustation 😀