Un vin rouge puissant & charpenté…

Mieux vaut tard que jamais, en cette 30ème journée, voici le vin du mois d’avril! Le Château Magdeleine Bouhou – Cuvée Traditionnelle 2014 – Blaye Côtes de Bordeaux AOP est à son apogée en 2017 alors profitons-en. Vous pourrez tout de même le placer en cave jusqu’en 2026. Pour en apprécier toutes les saveurs, une petite heure en carafe est nécessaire. A l’œil, une robe rubis, un dégradé jeune aux reflets qui commencent à tendre vers le cuivré (très légèrement cependant), signe que vous pouvez vraiment le garder encore quelques années 🙂 Il est peu gras, peu sucré et pour cause il a peu de jambes, il est brillant et limpide. Au nez, en premier lieu du fruit, du fruit, du fruit; ce jus nous crie que c’est un Bordeaux ! Le second nez est très fruité également, on perçoit du cassis, de la fraise, de la framboise, la cannelle et des notes empyreumatiques que j’assimile à du poivre et des noisettes grillées. Somme toute, des fruits bien mûrs sur un vin boisé. En bouche, très fruité, forcément, astringeant sans être très tannique, charnu, croquant, on retrouve les arômes perçus précédemment avec en plus le côté floral de la violette et des notes de mûres sauvages. Un vin puissant, complexe, fruité et charpenté. L’accord incontournable: un camembert! So frenchy ! Prix: 10...

Les jardins de Villennes

Si un jour vous êtes de passage dans les Yvelines et plus particulièrement du côté de Villennes-sur-Seine, je vous conseille Les Jardins de Villennes, un restaurant au cadre agréable et où l’on mange vraiment bien! Le chef attache une importance particulière aux producteurs locaux et sublime leurs produits. Cette fois-ci était la troisième fois que je m’y rendais… En entrée, la « salade gourmande de Villennes« , qui porte bien son nom. Les jeunes pousses étaient accompagnées de magret fumé, de foie gras, d’oignons fris et d’un crumble de parmesan (+1 pour le crumble de parmesan qui apporte une touche salée, sans trop, et croustillante à la salade! Une réussite bien garnie, sans alourdir pour la suite. Est ensuite venu l’onglet de veau rôti avec sa sauce foie gras et son risotto: un délice! Le veau était parfaitement cuit, c’est-à-dire rose, la sauce n’était pas grasse mais au contraire onctueuse et se mêlait parfaitement au goût de la viande. Quant au risotto, rien à redire, le parmesan était équilibré, encore une fois une réalisation dans la mesure! Et pour finir, le mi-cuit au chocolat et sa glace amaréna. Le chocolat utilisé est un Barry origine rare Mexique et la glace amaréna maison. L’alliance du chocolat et de l’amarena était savoureuse, onctueuse, j’en aurai mangé toute la soirée! Le dressage présentait des touches de coulis de mangue et de framboise qui ramenaient du peps et l’acidité qu’il fallait pour faire de ce dessert, une fin de repas ultra gourmande. En arrière plan, la poire pochée, caramel beurre salé et son palet breton, servie avec une glace à la vanille! Le tout accompagné...